Objectifs de ZERO-PLUS


L’objectif est de proposer une approche innovante et facilement transposable pour la réalisation de quartiers positifs à coûts réduits. Ceci se traduit par :

·         La réduction du besoin net en énergie entre 0 à 20 kWh/m²/an, à comparer avec une moyenne actuelle comprise entre 70 et 230 kWh/m²/an. Ce niveau de performance sera atteint sur les 4 projets de démonstration grâce au recours à différentes technologies pour l’isolation, le chauffage, l’éclairage et la gestion des bâtiments ;

·         Afin de réaliser des quartiers positifs, des énergies renouvelables produiront au moins 50 kWh/m²/an en moyenne à l’échelle du quartier. Des solutions innovantes de productions d’énergie seront ainsi mises en œuvre, telles que des réflecteurs Fresnel, du photovoltaïque intégré au bâti ou des éoliennes urbaines ;

·         L’amélioration des performances énergétiques ne sera possible que par un changement d’échelle des bâtiments positifs vers des quartiers positifs, qui seront plus à même de gérer les variations en terme de besoins et de productions d’énergie. Des solutions portant sur les réseaux de distribution, le stockage d’énergie et la gestion de micro-réseaux électriques à l’échelle du quartier seront mises en œuvre, ainsi que l’amélioration du potentiel d’adaptation climatique des espaces verts ;

·         Les coûts des quartiers positifs seront réduits d’au moins 16% par rapport aux pratiques actuelles. Cette réduction sera atteinte par la fabrication en série des équipements. Un composant modulaire sera ainsi développé. Il pourra s’adapter aux besoins propres de chaque bâtiment/quartier, bien que réalisé industriellement ;

·         Afin de garantir les impacts du projet sur l’industrie du bâtiment, l’objectif final est la commercialisation des solutions développées au sein du projet à l’horizon 2018. Ces solutions seront validées sur les 4 projets de démonstration aux climats différents, et les résultats seront diffusés en complément d’une analyse de marché et d’un plan de développement ;

·         La promotion de l’évolution vers des bâtiments/quartiers bas carbone, peu consommateurs de ressource et résilients se fera enfin en démontrant le rôle de l’industrie européenne du bâtiment dans la réduction des gaz à effet de serre, en l’occurrence la baisse des émissions de 77kg CO2/m² pour un total de 408 tonnes CO2 pour l’ensemble des projets de démonstration ZERO-PLUS.


Galerie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Se connecter

Lettre d‘infos